In Hairstyle Nappy Soins cheveux naturels

Oui, j'ai coupé mes cheveux...



Couper SES cheveux et s'apercevoir en une photo postée sur les réseaux sociaux, qu'en fait, ce petit nuage n'était pas totalement mien, les commentaires, les messages privés m'ont interloquée, la vérité est là, devant moi, elle résulte de mes partages, de mon exposition quotidienne et assumée sans doute : mes cheveux appartenaient à TOUTES (l'utilisation du passé s'impose, une fois balayé ma touffe par le préposé au balayage de ma coiffeuse) ... c'est fou le nombre de commentaires que j'ai reçu du type : "oh la la il fallait oser" ou bien "mais pourquoi", "qu'est-ce que tu as fait" "je suis triste pour toi", "je fais le deuil de tes cheveux!" ... preuve s'il en est de l'attachement de la communauté à nos cheveux , et surtout à ce vieux lieu commun qui cours depuis toujours selon lequel, nos cheveux ne poussent pas !

Quelle Histoire nos cheveux ! Et je colle un H majuscule sans hésitation à Histoire tant ils marquent notre communauté depuis des siècles et des siècles... Même si je l'avoue sans fard, la question se pose à moi depuis quelques années seulement, ces années qui marquent ce que je nomme modestement ma renaissance capillaire.


Car, comme bon nombre de jeunes filles de la très large communauté noire, j'ai baigné dans la culture "du facile" - héritée de nos mères, nos grands-mères et malheureusement de la triste réalité historique de l'esclavage -, c'est à dire le défrisage. En creusant dans les tréfonds de mes souvenirs, à aucun moment de ma jeunesse je ne me rappelle de l'évocation par un tiers de la beauté des cheveux afro naturels, que cela soit pas un membre de ma famille que par mes connaissances ou bien encore dans les médias, et à vrai dire bien au contraire. Je ne compte pas le nombre incalculable de fois où, fillette et plus tard adolescente, j'ai entendu dire "elle n'a pas d'argent pour s'acheter un pot de défrisage celle-là", si une fille avait le malheur d'avoir les racines drues ! La question pour les garçons ne se posait bien évidemment pas du tout ! Tu m'étonnes le poids sociétal de l'apparence ne pèse que sur les femmes - discrimination éternelle !  Ils pouvaient eux avoir les cheveux "grainés" entre deux coupes car tout de même la mode était et est toujours aux crânes rasés !
Bien sûr, j'ai constaté qu'à une époque porter l'afro s'est fait, admirative mais plus moqueuse devant les photos noir et blanc de mon père datant des années 60 ! Une mode voilà, un épisode, une tendance éphémère marquée par ces années d'insouciance pour les uns - la population blanche - et la revendication de son identité pour les autres, après des siècles de soumission et de persécution - les noirs. Puis à force de matraquage médiatique, d'images de propagande, de promotion sauvage de ce qu'est le beau, la tendance s'est émoussée comme désintégrée, écrabouillée sous la semelle vengeresse d'une société toujours plus hermétique à la différence, reléguant par la même occasion à l'insolite les porteurs et porteuses de l'afro !

Que n'ai-je usé de subterfuges pour rentrer dans "le moule" ! Tissages, défrisages, nattes, il nous fallait répondre à deux critères de beauté imposés : long et lisse !
En restreignant le critère communautaire, pour passer de femmes noires, à femmes antillaises et femmes africaines, il est une vérité évidente : on ne vit, ni ne regardons les cheveux de la même manière selon que l'on soit les unes ou les autres! Je ne veux certainement pas opposer les deux communautés, et refaire l'Histoire et les renvoyant dos à dos, mais j'ai personnellement remarqué (je n'emploie pas par hasard ce ton personnel - il est impératif, car il marque là qu'il ne s'agit que de MON avis) une très forte disparité entre les unes et les autres, en ce sens que les antillaises optaient bien plus souvent pour le défrisage alors que les africaines préféraient l'option tissage, c'étaient ainsi ... et il était courant d'entendre de la part, souvent d'ailleurs de la communauté antillaise, que leur cheveux étaient d'une "meilleure nature" que celle des africaines, ... la faute au métissage il paraît ! Point de drame, c'est un point de vue répandu qu'il m'arrive aujourd'hui encore d'entendre ici et là dans la bouche de certaines !

Je ne renie rien, j'assume tout et même "naturelle" je n'ai à aucun moment craché dans la soupe, dénigrant, par exemple, les personnes qui choisissent de toujours se défriser, et je continue épisodiquement, à porter des tissages, même si j'ai une nette préférence pour les tresses lorsque j'ai envie de changement.
Les temps ont changé, j'aime ça, nous sommes tellement nombreuses à avoir fait le choix de ne pas transformer la nature première de nos cheveux, certaines, je le sais surtout au début (oui il y a eu un début) par conviction, que je qualifierais d'ethnique, comme une revendication identitaire, un combat pacifiste avec comme arme un peigne afro, d'autres, et ce n'est pas moins valable que la première raison, par envie de suivre la tendance ! Le résultat est là, visible comme le nez au milieu de la figure, de plus en plus de femmes noires "montrent" leurs cheveux tels que la nature les en a dotées en société, car en réalité c'est de ça qu'il s'agit, nos cheveux étaient jusqu'à présent cachés derrière le masque de la "bienséance", pour tous, nous n'étions tout simplement "pas coiffées" avec une afro !
Malgré cette évidente évolution des mœurs - des vieilles rengaines persistent - des lieux communs tenaces devrais-je dire, des légendes urbaines ! Dont la plus réputée est sans conteste celle sur le fait que les cheveux des noirs ne poussent pas !
C'est tout bonnement faux ! Ils poussent évidemment ! Pas aussi rapidement que ceux d'autres origines (leur structure en est la seule cause) - ils se développent à leur rythme et bien entendu en fonction aussi des soins qu'on y apporte (extérieurement comme intérieurement)... Je ne vais pas ici livrer de recette miracle, en réalité il n''y a que deux combinaisons gagnantes les soins : pas évident de s'y mettre lorsque les bons gestes nous ont échappé durant tant d'année, et surtout LA PATIENCE !

Mais revenons en plutôt au début de mon post, ces réactions particulières de certaines à la découverte de mon nouvel état capillaire ! D'où vient cette obsession sur la longueur des cheveux afro ? J'avais bien remarqué ce point au début de mon parcours, regardant avec curiosité la multiplication des t-shirts gradués exhibés fièrement par certaines youtubeuses... comme si obtenir une certaine longueur était plus important que l'aspect général des cheveux. Je n'adhère pas car je constate que beaucoup négligent la mise en beauté des cheveux pour ne se concentrer que sur les centimètres.

Quand est-ce devenu "nul" de se faire une coupe ? Pourquoi les cheveux courts dans la communauté sont si peu considérés ? Il s'agit là d'un style de coiffure, nous devrions pouvoir comme n'importe quelle communauté choisir de changer de tête en coupant ses cheveux si cela nous chante sans être taxé de vouloir dissimuler une chute de cheveux ou bien un manque de soin !
Oui j'ai coupé mes cheveux !
Non ce n'est pas un big chop !
Non je ne suis pas frustrée !
Oui c'est un vrai choix !
Non cela n'est pas la résultante d'une chute de mes cheveux !
Non ce n'est pas parce que je trouvais que les entretenir prenait trop de temps !


J'ai juste eu envie de changement, et de structure, d'une coupe quoi ! Cela ne change rien au fait que je vais les chouchouter, cela ne change rien au fait que je peux apporter mon expériences et partager mon quotidien ! Ce n'est pas parce que mes cheveux sont courts que je ne suis plus apte au partage ! Ceci n'est pas un appel à la coupe massive des nuages, mais une remarque basique, vous avez le droit de faire exactement ce qui vous plaît - je ne me sens ni moins féminine, ni moins belle ni moins considérée sans mon épais nuage - frisée, défrisée, nattée, tissée, ... je me sens moi dans tous ces états !

Bref j'ai coupé mes cheveux !




Related Articles

19 comments:

  1. Merci beaucoup Rosianna pour ton article. Je me retrouve parfaitement dedans ,même si je n'ai jamais eu les cheveux défrisés j'ai souvent eu des remarques,parfois blessantes sur mes cheveux. Pour ma part je me coupe assez souvent les cheveux et c'est encore un mélodrame pour ma mère... On reproche jamais à une européenne de s'être coupés les cheveux mais à nous oui Pourquoi?? I am not my hair... Merci beaucoup Rosianna

    RépondreSupprimer
  2. Rosa
    Moi j'adore ta nouvelle coupe. :p

    RépondreSupprimer
  3. Bien dit,
    D'ailleurs c'est l'avantages même d'avoir ses propres cheveux lol et de pouvoir faire ce qu'on a envie de faire avec ...couper, natter, tisser, défriser raser, etc....t'es toujours aussi belle avec ou sans les cheveux et vive le partage

    RépondreSupprimer
  4. Bien dit super article😍😍.
    D'ailleurs c'est l'avantages même d'avoir ses propres cheveux lol et de pouvoir faire ce qu'on a envie de faire avec ...couper, natter, tisser, défriser raser, etc....t'es toujours aussi belle avec ou sans les cheveux et vive le partage

    RépondreSupprimer
  5. Salut Rosianna,

    Je commente rarement sur ton blog même si je te suis depuis très longtemps sur tes différents réseaux sociaux...Outre le fait que cette coupe et couleur te vont super bien, j'ai été aussi surprise de voir certains commentaires sur ta page Instagram après la diffusion de la photo de ton changement capillaire. Je me suis rendu compte que malgré les grands pas qui ont été faits ces dernières années sur l'acceptation de nos origines capillaires et de notre histoire capillaire, il reste encore beaucoup à faire (car certains préjugés et fausses idées perdurent). Il faudra du temps, mais je reste optimiste...Je me coupe souvent les cheveux car je préfère qu'ils soient forts que longs et ayant deux (superbes) filles de 7 et 9 ans avec de (superbes tignasses) je les habitue dès maintenant à aimer leur cheveux et à comprendre qu'elles peuvent faire exactement la même chose que les autres communautés (et même plus) avec leur cheveux. Pour l'instant ça marche assez bien...mais je dois avouer que j’appréhende l'adolescence, âge où elles seront beaucoup influencées par les copines...Continue ton partage et je suis assez impatience et voir ta nouvelle routine capillaire pour conserver le fondu sur le côté...Bisous.

    RépondreSupprimer
  6. Bravo pour ton article, tu expliques totu très bien, tu mets le doigts sur bien de réalités sur lesquels on ferme plus ou moins les yeux, tu as raison. Assume tes jolis cheveux naturels, courts ou longs, ça te va aussi bien :)
    Bises, Eli

    RépondreSupprimer
  7. Super! Chacun est libre de ses choix, moi aussi j'ai envie de les couper NON pas a cause de l'entretien et tout le reste mais parce que j'ai bien aimé cette sensation de liberté, de force, de mon caractère et du cheveu post big chop....merci pour ton partage Rosiana c'est bien d'avoir mis cette réalité à la lumière...

    RépondreSupprimer
  8. Je suis 100% d'accord avec toi. C'est à croire que tes cheveux appartiennent à tous c'est complètement dingue. En tout cas, heureusement qu'on fait encore ce qu'on veut avec nos cheveux LOL
    Kamanda

    RépondreSupprimer
  9. Whaou c'est qu'en même hallucinant d'expliquer pourquoi on a coupé ses cheveux! c'est du jamais vu sauf chez les noirs, qui ne savent toujours pas qui ils sont(j'en suis une)! ils ne sont pas eux mais un tout petit peu des autres! Nous avons un problème. On se demande même si notre afro peut poser des soucis au travail! alors que les autres ne se posent pas ce genres de questions! sur youtube on bave sur les big afro avec des boucles détendues, et dès qu'une aux cheveux très frisées peu volumineux fait des vidéos éh bien les mots durs pleuvent !OU VA-T-ON? parfois on se dit que les efforts de Aimé Césaire, Senghor et bien d'autres ont été vains car nous ne sommes pas encore affranchi ! bref ma Rosa je suis fière de ton article! et puis on fait un peu ce qu'on veut enfin je crois dans ce pays de liberté! D'ailleurs je m'étonne encore pourquoi y a pas autant de commentaires VIVE LE PARTAGE SOUS TOUTES CES FORMES!

    RépondreSupprimer
  10. Très bel article
    Ce rêve absolu du cheveux long dans la "communauté afro" est hallucinant, comme ci le fait d'avoir des cheveux long signifiait une quelconque réussite ( ce qui est dommage)
    J'ai longtemps couper mes cheveux et j'en ai entendu des remarques,depuis peu je les laisse pousser PAR ENVIE et non par pression..
    Tu as raison tu fais ce que tu veux avec tes cheveux :) !
    ( desolée pour les fautes à cette heure ci la relecture est difficile )

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour @ tous. Je viens de découvrir ton blog et j'aime beaucoup tes articles. Ta coupe te va très bien, tu es très jolie. Je ne comprends pas pourquoi il faut se justifier sur une partie de nous, de notre personnalité. Alors oui certains diront ce ne sont que des cheveux moi je dirai c'est moi; ma fierté. Oui chacun fait ce qu'il veut avec ses cheveux. Tu as eu une envie: couper TES cheveux. Scoop: tu n'es pas la seule à se faire couper les cheveux! Tu parles d'expérience et de partage: on est en plein dedans. Moi je suis en transition depuis réellement en novembre (je ne sais plus la date exacte mais c'était avant mon mariage). Avec du recul j'aurai dû continuer sur ma lancée, mon dernier défrisage datait de janvier 2014. J'aurai été tout aussi belle sans être défrisée. En tout cas le défrisage c'est fini pour moi. Donc, à moi les soins aux naturels avec mes expériences faites maison mais aussi les soins avec des produits industriels. Je suis vraiment heureuse de tester, de constater, de voir l'évolution de mes cheveux... car ils poussent. Ce qui m'encourage à continuer les coiffures pro et mes soins. Mon prochain défi? me faire des vanilles avec rajouts comme une grande. Merci de partager avec nous ton AC parce qu'on en apprend par la même occasion un peu plus sur nous même.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour , j'aime bcp ton article. C très bien écrit. Belle expression.
    Je trouve dommage que nous africaines, black qu'on soit encore a ce niveau de détail. Cela montre notre manque de confiance a la beauté africaine. Même moi qui vous parle j'ai parfois un problème de référence et d'acceptation de mes cheveux crépus court ( big chop depuis 3 mois).et pourtant je me trouve belle le matin. Mais dès que je vois les filles / femmes black avec leur tissage. Je me sens plus belle. Je me sens diminuée. Mais je reste forte , et a aimer ce que je suis. La bataille n'est pas encore gagnée. La beauté est plurielle.

    RépondreSupprimer
  13. J'adore ta coupe!!! Superbe!!!
    Les as-tu coupé toute seule ??? Si oui tuto s'il te plaît!!!!
    Si non je cherche depuis 2 mois "THE" coiffeur (se) qui pourrait me les couper.
    Bravo et merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis moi aussi à la recherche d'un coiffeur pour une coupe du même style! Tu veux bien partager?

      Supprimer
  14. Bonjour, j'aime beaucoup ton blog que je viens de découvrir et.... J'adore la coupe et surtout la COULEUR!!!quel colorant capillaire as tu utiliser?? J'aimerai le même!!👍😃, d'avance merci

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Rosiana, j'aime bien tes articles et ton blogue que je viens de découvrir! Merci et bravo! Ta coupe te va magnifiquement bien! Et d'ailleurs j'adore la couleur!!👍, quel colorant as tu utilisé, j'aimerai la même chose... Vive le partage!😜

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour, j'ai une question concernant votre challenge capillaire avec la lotion Ozentya, est-ce que vous avez remarqué que vos cheveux ont poussés avec cette lotion ?

    RépondreSupprimer

Leave a message ...